Quel est le meilleur outil pour couper du bois dur ?

Le bois dur est un matériau brut qu’il est généralement obligatoire de retravailler en fonction de ce que vous voulez en faire.

Pour cela, vous allez devoir le couper et le retravailler de la forme et de la taille que vous souhaitez.

Il existe de nombreux outils qui sont en capacités de couper du bois dur et, dans cet article, nous allons vous présenter les meilleurs !

Une scie électrique est le meilleur outil pour couper du bois dur car son mouvement motorisé et sa lame durable génèrent une force suffisante pour couper le bois dur facilement. Vous pouvez obtenir des lames de différentes tailles pour correspondre au projet spécifique sur lequel vous travaillez. Les autres outils pour couper du bois dur comprennent la tronçonneuse, la toupie et la scie à main.

Dans cet article, vous apprendrez tout ce que vous devez savoir sur les propriétés du bois dur et sur ce que vous devez prendre en compte lors du choix d’un outil de coupe du bois comme une :

  • Une scie à main
  • Table à toupie
  • Toupie à main
  • Scie à chaîne
  • Scie circulaire électrique
  • Rabot
  • Ciseau à bois
  • Hache

A savoir avant de commencer à couper du bois dur

Avant d’opter pour une lame ou un outil électrique pour couper du bois dur, vous devez tenir compte de deux aspects qui différencient le bois dur des autres matériaux utilisés dans le travail du bois. Dans cette section, nous examinons ces aspects et ce qu’ils signifient pour votre choix d’outil.

Le bois dur est plus dense

Comparé au bois tendre, le bois dur est plus dense car il provient d’arbres à croissance lente. Le bois tendre est obtenu à partir d’arbres à feuilles persistantes qui portent des fruits tout au long de l’année. Le bois dur provient d’arbres dont la croissance est saisonnière et plus lente.

Cela signifie que la lame que vous utilisez pour couper du bois dur doit être plus durable et doit avoir plus de dents par pouce. Ce point est abordé dans la section suivante.

scie éléctrique

La poussière de bois dur n’est pas toxique

La poussière de bois dur n’est pas toxique comme la poussière de MDF ou de panneaux de fibres. Cela signifie que les lames à grande vitesse ne sont pas un problème majeur lors de la coupe de bois dur. Vous pouvez également prendre plus de temps pour scier des feuilles de bois dur car vous n’inhalez pas de poussière de colle ou d’époxy.

 En revanche, pour couper des MDF, vous devez utiliser une lame qui fera le travail rapidement et un respirateur pour vous protéger pendant que vous coupez la planche.

Les critères à vérifier avant d’acheter un outil pour couper du bois dur

Les deux principaux facteurs de différenciation de la découpe du bois dur étant établis, examinons les propriétés souhaitables d’une lame ou d’un outil de découpe du bois. Vers la fin, vous trouverez un tableau qui évalue dans quelle mesure chaque outil correspond à chacun des descripteurs.

Plus de dents par pouce

Le bois dur étant plus dense que les autres types de bois, il est logique d’utiliser des lames qui le sont également. Cependant, il existe deux façons de mesurer la densité d’une lame, dont l’une est en fait contre-productive pour un sciage en douceur.

La première consiste à mesurer la densité du matériau de la lame. Cette méthode est bonne jusqu’à un certain point. Une fois que la densité de la lame a atteint la capacité de sciage optimale, toute augmentation supplémentaire entraîne des rendements décroissants.

Plus une lame est épaisse au-delà de ce point, plus elle devient émoussée. La deuxième façon de mesurer la densité d’une lame est de compter les dents par pouce. La densité des dents est un bien meilleur indicateur que la densité du matériau. En règle générale, plus le nombre de dents d’une lame est élevé, plus elle est capable de couper du bois dur.

Vitesse de la lame

La vitesse à laquelle une lame entre en contact avec un morceau de bois détermine si elle va pénétrer ou non dans la feuille/le billot. Même pour les lames qui pénètrent dans le bois, la vitesse détermine la profondeur de pénétration de la lame.

Mettant de côté la physique ennuyeuse pour un moment, examinons le résultat pratique de ceci : la lame la plus rapide coupe le bois dur le plus profondément. En d’autres termes, l’outil qui permet à la lame de se déplacer à la vitesse la plus élevée est le meilleur pour couper du bois dur. Pour ceux qui sont intéressés par les détails, voici comment cela se passe.

La force est égale à la masse multipliée par l’accélération. Plus tôt, dans la partie consacrée à la densité, nous avons abordé la masse comme un facteur contribuant à la qualité de la coupe du bois par une lame. La vitesse étant un élément de l’accélération, une vitesse plus élevée peut augmenter l’accélération de la lame à partir de zéro et, par conséquent, sa force globale.

Matériau durable

La durabilité du matériau est également pertinente pour la force de la lame. Si la densité du matériau peut avoir un impact sur la masse de la lame, l’outil de sciage doit être plus résistant que le matériau qu’il coupe, sinon la lame sera cassée. Les lames à pointe de carbure sont souvent utilisées pour scier des matériaux qui ne peuvent pas être sciés par des lames rotatives ordinaires.

La durabilité permet à la masse de la lame de se traduire dans l’équation de force sans se briser. Si le matériau n’est pas durable tout en étant dense, il peut avoir suffisamment de force pour pénétrer dans un bloc de bois, mais il cédera rapidement et se brisera. Lorsque vous coupez du bois dur, vous devez regarder au-delà de la coupe de la couche supérieure.

Régularité de l’outil

Outre la question de savoir si une lame peut scier la totalité d’une feuille ou d’un bloc, vous devez examiner la régularité avec laquelle l’outil peut scier pendant une période prolongée. Une session moyenne de coupe de bois dur dure entre 2 et 6 heures. Même s’ils ne passent pas tout ce temps à scier un seul bloc sans arrêt, les menuisiers passent des heures à couper du bois dur.

Les haches sont excellentes pour couper du bois, mais elles sont rarement assez stables pour être utilisées pour une coupe de bois standard, et encore moins pour le détail. Le degré de stabilité requis de votre outil varie en fonction du type de coupe que vous souhaitez réaliser. En général, vous voulez un outil qui peut couper de manière fiable 1,5 m en ligne droite.

Un support décent

Enfin, vous devez disposer d’un outil (ou au moins d’une plate-forme) qui offre un support suffisant pour la feuille, le bloc ou la bûche de bois dur que vous voulez couper. Sans un support stable, la stabilité de la lame ne garantit pas une coupe régulière.

La meilleure coupe n’est pas toujours la plus profonde ni même la plus régulière, mais elle suit la trajectoire prévue. Ceci étant dit, nous pouvons conclure notre plongée en profondeur dans ce qui fait qu’un outil convient pour couper du bois dur. Le tableau ci-dessous présente les performances de chaque outil en fonction des aspects abordés ci-dessus.

Conclusion

Le meilleur outil pour couper du bois dur est celui que vous pouvez contrôler le mieux pendant qu’il coupe du bois dur sans se casser. Dans la plupart des cas, il s’agit d’une scie électrique portative ou d’une scie sur table. Cela ne signifie pas que les autres outils de travail du bois sont inutiles. Le bois dur peut être coupé par une variété d’outils, notamment :

  • des outils manuels : comme une scie à main ou une hache
  • Des outils électriques avec des lames rotatives : comme une scie circulaire ou même une tronçonneuse.
  • des outils de finition, comme une toupie, une scie à chantourner ou un ciseau à bois.

Add Comment