Circuits électriques encastrés

Circuits électriques encastrés : conseils pour bien les réaliser

Encastrer les circuits électriques permet de bénéficier d’installations discrètes et sûres dans sa maison. Vous obtiendrez une finition plus esthétique, puisque seuls les capots des appareils sont visibles. De plus, l’isolation ainsi que la protection des conducteurs sont mieux assurées, ce qui est plus sécuritaire pour les occupants. Ci-dessous, vous trouverez quelques conseils essentiels pour l’encastrement des circuits électriques dans votre domicile.

 Le matériel à utiliser

Pour avoir de bons rendus, vous devez avoir de bons outils. Vous pouvez avoir de bonnes suggestions sur ces derniers en consultant des sites et des blogs de conseils aux bricoleurs. En ce qui concerne l’encastrement des circuits électriques, vous pouvez vous servir d’une fraise afin de creuser les emplacements des appareils. Les saignées se feront avec une perceuse à percussion.

Dans le cas où vous ne pourrez pas acquérir ces outils, vous pouvez vous servir d’un burin et d’un marteau. Toutefois, assurez-vous d’utiliser des lunettes de protection et des gants afin de protéger vos yeux et vos mains. Il vaut mieux insérer les fils dans des gaines électriques ayant des diamètres plus importants que nécessaire. Vous pourrez ainsi y insérer d’autres fils plus tard, tout en évitant de creuser à nouveau. Par ailleurs, les tranchées doivent être suffisamment creuses pour que les gaines et les colliers qui permettent de les fixer ne dépassent pas la surface du mur.

Le traçage des tranchées

Vous devez entamer les travaux par le traçage des saignées d’encastrement. Cela doit se faire de manière à économiser les conduits et les conducteurs. Bien sûr, la position de certains appareils peut ne pas vous permettre de suivre ce principe. Dans ce cas, vous devez suivre les plinthes et longer l’entourage des portes.

Le parcours à suivre

Le parcours pour les saignées d’encastrement est assez réglementé. Voici notamment les règles à suivre :

  • Vous pouvez creuser des tranchées horizontales ou verticales. Toutefois, les saignées obliques ne sont pas permises.
  • Le tracé est réalisé en repérant les différents points de branchement.
  • Si la cloison est constituée d’éléments creux, la fente doit suivre l’alignement des alvéoles. Vous devez également veiller à ce que le rainurage s’écarte d’au moins une cinquantaine de millimètres des joints d’assemblage.

Pour les saignées horizontales :

  • Le rainurage ne peut intéresser qu’une seule face de la cloison.
  • La longueur des saignées ne peut être exécutée que sur 50 cm de part et d’autre d’un angle entre deux murs ou cloisons.
  • Cette longueur ne doit pas dépasser 100 cm de part et d’autre d’une saignée verticale.
  • Les saignées horizontales sont interdites au-dessus d’une porte ou d’une fenêtre.

Pour les saignées verticales :

  • Le tracé est effectué à tout au plus 80 cm à partir du plafond ou à 130 cm depuis le niveau du sol.
  • Une saignée doit être située à 20 cm au moins d’un angle entre deux murs ou cloisons.
  • L’alignement de deux saignées sur le même axe est interdit.
  • Deux tracés parallèles doivent être espacés d’au moins 50 cm.

Les précautions à prendre

Vous devez prendre certaines mesures lorsque vous voulez encastrer vos circuits électriques. Afin que votre projet soit réalisé de manière la plus sûre possible, voici des points essentiels à considérer :

  • Pour une habitation ancienne, il est probable que d’anciennes canalisations soient présentes sous les murs. Utilisez un détecteur de métaux pour les localiser. Vous éviterez ainsi de les couper lorsque vous réalisez vos saignées, échappant aux risques d’électrocution, d’inondation, etc.
  • Les différents conducteurs insérés dans une même gaine ne doivent pas occuper plus du tiers de la taille de cette dernière.
  • Les épissures sont interdites dans les circuits encastrés.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *