Zoom sur un auditeur pour l’évaluation du bilan de l’entreprise

L’auditeur est un expert professionnel des états financiers, de la comptabilité et du contrôle des enregistrements, ainsi que des principes et règles qui régissent ces domaines.

 

Il n’est pas à confondre avec le comptable mandaté par l’entreprise car sa fonction n’est pas de rédaction, mais de contrôle pur.

 

Par conséquent, il évalue si la tenue des comptes d’une entreprise est conforme aux dispositions pertinentes édictées par la loi. Elle travaille pour des entreprises de natures diverses, notamment dans des sociétés par actions.

Auditeur: qui est-ce ?

La législation prévoit également que pour les sociétés par actions le contrôle comptable est exercé par une société d’audit externe, inscrite sur un registre spécial. Tandis que, si une entreprise n’est pas tenue d’établir des états financiers consolidés et n’a pas de filiales, le contrôle peut être confié au collège des commissaires aux comptes, si tous les membres sont inscrits au registre des commissaires aux comptes.

 

Cependant, il existe des limites, au-delà desquelles, l’obligation d’audit est déclenchée pour toute entreprise. L’audit peut donc être obligatoire et, dans ce cas, on parle de contrôle légal des comptes ; ou il peut être volontaire, si l’entreprise ne relève pas des obligations légales, mais souhaite tout de même avoir un contrôle sur son bilan.

 

Le commissaire aux comptes est donc un professionnel du secteur, qui effectue au quotidien le contrôle des comptes des entreprises. Pour en devenir un, il vous faut :

 

Avoir obtenu un diplôme dans une matière économique, commerciale ou juridique ;

avoir effectué un stage de trois ans chez un auditeur ;

réussir l’examen de qualification à la profession.

Auditeur: qu’est-ce que ça fait ?

Tout d’abord, c’est la société elle-même qui confie la mission à une société d’audit de son choix par décision de l’assemblée générale.

 

Dans l’entreprise, le commissaire aux comptes :

  • Vérifie périodiquement la tenue régulière des comptes sociaux et l’enregistrement correct dans la comptabilité des faits de gestion
  • Vérifier si les états financiers correspondent aux pièces comptables enregistrées quotidiennement dans la société et si cela est conforme à la loi
  • La formule donne une opinion sur les comptes au travers d’un rapport spécifique. Celui-ci comprend une description de l’audit réalisé et surtout une opinion impartiale sur l’établissement des états financiers, si donc cela représente bien la situation financière de l’entreprise et s’il est conforme à la réglementation

 

L’activité de l’Auditeur est complexe et peut prendre du temps.

 

Dans un premier temps, il procède à une analyse préalable des procédures de contrôle interne et d’élaboration du budget et poursuit par la vérification de la conformité réglementaire des procédures administratives, des pièces comptables et du budget lui-même.

 

Toute activité doit nécessairement être documentée, c’est pourquoi l’auditeur est tenu de préparer la documentation relative au processus d’examen. Enfin, il sera chargé d’établir un rapport d’audit final, contenant l’opinion d’ensemble sur les comptes.

Quels sont les objectifs professionnels d’un auditeur ?

L’activité de contrôle légal des comptes, exercée par le Commissaire, vise à rédiger un document reprenant toutes les précisions relatives à l’appréciation de la régularité des états financiers d’une entreprise. Cette activité est menée pour assurer la transparence du marché, ainsi que pour offrir une protection à toutes les parties intéressées par la performance de l’entreprise (les salariés, les clients, les fournisseurs, les actionnaires, les autorités fiscales, etc.).

Quelles sont les caractéristiques et les compétences qu’un auditeur doit avoir ?

Des compétences techniques diverses et complexes sont requises de la part de l’Auditeur.

 

De plus, il est tenu de connaître les réglementations nationales, européennes et internationales pour une bonne gestion de l’entreprise.

 

Il est important que l’auditeur possède également des compétences dans le domaine des techniques de collecte de données, de documentation et de reporting, ainsi qu’une capacité à travailler sur les technologies de l’information et les logiciels utiles à son travail.

 

Quant aux compétences personnelles, les éléments suivants sont très importants : exactitude, rigueur et confidentialité (une discrétion absolue sur les informations recueillies au cours de l’activité professionnelle est essentielle).

 

La connaissance de la langue anglaise est également fonctionnelle pour mener à bien les activités d’audit, en particulier les termes techniques requis par la profession.

 

Un auditeur junior, ayant acquis au moins quatre ans d’expérience, peut obtenir la qualification d’auditeur senior. Une fois ce niveau atteint, le plus qualifié peut occuper un poste de contrôleur principal ou de directeur administratif.

 

Le sommet de la carrière est représenté par la possibilité d’accéder à un poste d’associé ou d’associé de l’entreprise, avec un revenu directement proportionnel au chiffre d’affaires de l’entreprise elle-même. En savoir plus, consulter le site web d’un cabinet d’expert comptable Saint-Gilles.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *